Pourquoi demander la réouverture de l’enquête
sur les attentats du 11 septembre 2001 ?



Non pas par croyance à un mythe anti-américain, ou une autre fantaisie fumeuse, mais bien parce que de nombreux points objectifs laissent penser que la version officielle est gravement incomplète ou totalement biaisée.


Résumé des points principaux :

  1. Les tours 1 et 2 du WTC sont tombées à la vitesse de la chute libre et de façon symétrique, ce qui laisse penser que des explosifs ont été utilisés

  2. La tour 7 est tombée de la même manière, sans avoir subi d’impact d’avion ni d’incendie majeur, ce qui laisse supposer de même l’utilisation d’explosifs

  3. Le Pentagone n’a pas été frappé par un avion de ligne mais plus vraisemblablement par un missile

  4. Les bandes des caméras de surveillances qui ont filmé l’impact sur le Pentagone ont été confisquées et n’ont toujours pas été rendues publiques

  5. L’armée a laissé faire les détournements d'avions pendant presque 2h est n’est jamais intervenue

  6. Le 11 septembre a permis de justifier la réalisation des objectifs hégémoniques et militaristes recommandés par le Project for the New American Century


Développons un peu :

1. Les tours 1 et 2 du WTC

La tour 2 a été touchée en second, et elle s’est effondrée 46 minutes après l’impact de l’avion, en 10 secondes et de façon symétrique. La tour 1 s’est effondrée 1h25 après l’impact, elle aussi en 10 secondes et de façon symétrique, sur ses propres fondations.

La tour Nord faisait 417m de haut, la tour Sud 415m, la loi de la chute des corps nous dit qu’un corps qui tombe d’une hauteur Z mettra un temps t = √( 2 x Z / 9.81 ) à toucher le sol, soit une valeur théorique de 9s 22 pour la tour Nord et de 9s 19 pour la tour Sud.


Les nombreuses vidéos montrent que le temps d’ "écroulement" des tours est d’environ 10 secondes, donc les structures n’ont pas offert plus de résistance à la chute des parties supérieures que l’air. Il est aussi possible de voir des débris projetés à plusieurs dizaines de mètres en moins d’une seconde, et sur certaines vidéos on voit les parois se faire littéralement souffler et déchiqueter par une vague d’explosions. Sur cette vidéo on peut voir des débris projetés à plus de 40 mètres en 1 seconde (les tours font 63 mètres de côté), cette vitesse d’expulsion est difficilement explicable sans envisager l’utilisation d’explosifs. Sur cette autre, on voit une fumerole jaillir soudainement à droite juste avant la vague "d'écroulement", ce qui est aussi un signe d’utilisation d’explosifs.


Chaque tour était constituée de 110 étages, utilisant 425 000 mètres cubes de béton, 200 000 tonnes d’acier, d’une centaine d’ascenseurs, et tout cela a été réduit en poudre en une dizaine de secondes. Pour comparer avec des bâtiments construits à la même époque, la tour Windsor à Madrid a brûlé pendant plus de 26 heures en 2005 sans connaître même un début d’effondrement, et a dû être déconstruite poutre par poutre. Les tours du WTC ont été et restent les seules tours de l’Histoire à être tombées soi-disant à cause d’un incendie, qui de plus était partiel, non intense, et qui a duré 3/4 d’heure pour la tour Sud, et 1h25 pour la tour Nord, et qui a laissé des tours seulement une pile de débris pulvérisés.


2. La tour WTC 7

La tour 7 est tombée à 17h25, soit 7h après la tour Nord, elle n’a pas subi d’impact d’avion ni d’incendie majeur, et est tombée en 6,5 secondes et a laissé une pile bien propre de débris avec les parois extérieures recouvrant la pile : c’est caractéristique d’une implosion classique de bâtiment.

Le propriétaire du complexe, Larry Silverstein, a acquis un bail de 99 ans sur les tours 1, 2 et 3 en juillet 2001, et a déclaré le 26 septembre 2001 qu’il avait pris ce jour-là avec les pompiers la décision de faire sauter la tour 7 (" pull it ") parce que l’incendie était incontrôlable. Or il faut plusieurs semaines pour poser des explosifs, les pompiers n’ont pas la compétence de démolisseurs, et poser des explosifs dans un bâtiment touché par un " incendie incontrôlable " serait vraiment périlleux. De plus, le Rapport de la Commission d’Enquête, le rapport du National Institute of Standard and Technologies et le rapport de la FEMA mentionnent à peine l’effondrement de cette tour et ne proposent pas d’explication sur la raison de son effondrement.


3. Le Pentagone

Les photos montrant le Pentagone immédiatement après l’impact montrent l’absence totale d’éléments pouvant étayer l’hypothèse d’un crash d’avion. Les dégâts provoqués par l’impact sont aussi incompatibles avec l’hypothèse d’un avion de ligne : le trou sur la façade fait environ 5 mètres de diamètre, or un Boeing 757 fait 38 mètres d’envergure et 13 mètres de haut. Le mur extérieur du Pentagone mesurant 24 mètres de haut, la trace d’impact aurait dû être bien plus large, comme le montre cette reconstitution à l’échelle, et aucun débris d'avion n'est visible comme c'est habituellement le cas quand un avion se crashe.


De plus, le Pentagone est constitué de 5 anneaux concentriques, indexés de A à E en partant du centre, l’objet qui a percuté le Pentagone a pénétré l’anneau E et a traversé le bâtiment jusqu’au mur intérieur de l’anneau C. Aucun objet, moteur, fuselage, ou autre, n’indique par sa présence comment ce trou a été percé. Les fuselages d’avions sont réputés fragiles, un moteur de plusieurs tonnes devrait être bien visible, et pourtant rien de tel ne permet de croire que c'est le crash d'un avion de ligne qui a généré ces dégâts. Il est plus vraisemblable qu’un missile ait été tiré sur le Pentagone.


4. Les caméras de surveillance

La confiscation, dans les minutes qui ont suivi l’impact, par le FBI des bandes des caméras de surveillances de la compagnie d’autoroute, de l’hôtel Sheraton, et de la station service entourant le Pentagone, laisse penser que ce qui s’est réellement passé est couvert du sceau du secret. Récemment seules quelques images fixes prises depuis la station service ont été rendues publiques, et elles n’appuient en rien la thèse officielle, aucun gros avion de ligne n’est visible, seulement un petit objet blanc qui laisse une trainée blanche derrière lui. S’il n’y avait rien à cacher, si c’était vraiment un avion qui avait frappé le Pentagone, pourquoi ne pas rendre public les images ? Les images des impacts et de l’effondrement des tours 1 et 2 ont été passées et repassées en boucle ad nauseam pendant des semaines, mais aucune vidéo du Pentagone n’a été rendue publique… Pourquoi une telle différence de traitement ?


5. L'inaction de l'armée

D’après le Rapport de la Commission, les heures des détournements et des crashes d’avions sont les suivants :
  • American Airlines 11 est déclaré détourné à 8h19 et se crashe dans le WTC1 à 8h46
  • United Airlines 175 est déclaré détourné à 8h52 et se crashe dans le WTC2 à 9h03
  • American Airlines 77 est déclaré détourné à 9h05 et se crashe dans le Pentagone à 9h37
  • United Airlines 93 est déclaré détourné à 9h36 et se crashe en Pennsylvanie à 10h06

Les terroristes n'auraient-ils pas eu plus de chances d'éviter les interceptions s'ils avaient détourné les 4 avions au même moment ? Ou a plusieurs heures d'intervalles ? Cette succession hallucinante de détournements est un pied-de-nez au système de défense étasunien, et laisse penser que ceux qui ont détourné les avions savaient qu'ils n'en auraient rien à craindre.


De plus, la version officielle plaide l’incompétence et la confusion dans le système de défense, or aucun audit interne n’a été mené pour détecter les erreurs et les failles du système de défense étasunien, le plus perfectionné au monde et qui coûte plusieurs milliards de dollars chaque année, et aucun individu n’a été licencié pour incompétence. Pourquoi ?


6. Le Project for the New American Century

Le Project for the New American Century est un think-tank néoconservateur qui prône la Domination Mondiale Américaine, domination militaire, économique et idéologique. Participent entre autres à ce think-tank William Kristol (président du PNAC), Donald Rumsfeld (ex-secrétaire à la Défense), Paul Wolfowitz (Ex-président de la Banque Mondiale), Jeb Bush (frère de George W. Bush et gouverneur de Floride), Richard Perle, Richard Armitage, Dick Cheney (vice-président des États-Unis).


En septembre 2000, le PNAC publie un document intitulé Reconstruire les Défenses de l’Amérique (disponible en français ici). Après avoir fait le constat du sous-dimensionnement de la capacité militaire des USA, et affirmé la nécessité d’augmenter drastiquement les dépenses militaires afin de pouvoir mener plusieurs guerres majeures de front, de resserrer les liens avec les nations " amies " et défier les nations " hostiles aux intérêts américains ", on peut lire page 51 :


"Further, the process of transformation, even if it brings revolutionary change, is likely to be a long one, absent some catastrophic and catalyzing event – like a new Pearl Harbor. Domestic politics and industrial policy will shape the pace and content of transformation as much as the requirements of current missions."

"De plus, le processus de transformation, même s’il apporte des changements révolutionnaires, va sans doute être long, à moins qu’il ne se produise un événement catastrophique et catalyseur, comme un nouveau Pearl Harbor. Les politiques intérieures et la politique industrielle fixeront le rythme et le contenu de cette transformation, de même que les exigences des missions en cours."


Le soir du 11 septembre 2001, Bush a déclaré devant les new-yorkais " le Pearl Harbor du XXIème siècle vient d'avoir lieu ". Cet événement a servi et sert toujours de justification unique à l’invasion de l’Afghanistan, de l’Irak, à l’augmentation fulgurante de la dette publique pour développer l’armement et la défense, la politique sécuritaire et liberticide en vigueur aux USA, et la militarisation des forces de sécurité domestique. Tout ceci était recommandé par le PNAC, et il était prescrit qu’un événement catastrophique et catalyseur comme le 11 septembre permettrait la mise en place plus rapide d’une telle politique.




Ces 6 points sont les éléments majeurs, mais il y a aussi le nettoyage des lieux et la destruction des preuves sans qu'une enquête n'ait été menée, la privatisation des tours 2 mois avant les attentats, l'assurance exorbitante de 3,5 milliards couvrant spécifiquement les attentats, les spéculations boursières à la baisse très importantes quelques jours avant le 11 septembre sur American et United Air Lines, les mensonges répétés des membres du gouvernement à la commission d'enquête qui a eu lieu 14 mois après et sous la pression des familles, l'absence encore à ce jour de lien prouvé entre le 11 septembre et Al-Qaïda et ben Laden, etc.


De nombreux officiels remettent en question la version officielle :


Sites web

http://www.patriotsquestion911.com/ recense plus d’un millier d’américains, ingénieurs, militaires, pilotes, journalistes, scientifiques, professeurs, familles de victimes, artistes et professionnels des médias qui réclament une enquête indépendante sur le 11 septembre.


http://911research.wtc7.net/ contient un nombre conséquent de photos, vidéos, dossiers et analyses sur le 11 septembre.


http://www.reopen911.info/ rassemble de nombreux films, reportages et dossiers qui montrent pourquoi une enquête sérieuse et indépendante sur le 11 septembre doit être menée.


Documentaires

"A closer look" en français :
http://www.dailymotion.com/video/x100cu_a-closer-look-french_news

"Oil, smoke & mirrors" qui fait le lien avec le pic pétrolier :
https://www.youtube.com/watch?v=N6porZSebrM

"Loose Change" en français :
https://www.youtube.com/watch?v=4hluGNGPHD0

et il y en a encore beaucoup d'autres...




Prenez le temps de consulter ces documents et de vous faire une opinion objective par vous-même, en ayant le courage de rejeter les préjugés du genre "c'est trop gros, quelqu'un aurait parlé" / "c'est trop gros, les médias auraient parlé" / "c'est trop gros, il n'auraient jamais osé" / "c'est trop gros, donc c'est ridicule" / ...


Signez la pétition pour l’ouverture d’une enquête internationale
sur les attentats du 11 septembre 2001 :

http://www.reopen911.info/petition.html





Retour au site reveillonsnous.free.fr